Kamakura

Kamakura

Publié le 19/04/2018

On continue notre descente le long de la côte. Sortis du train, il se met à pleuvoir. Nous décidons de passer l’après-midi dans un café pour profiter du wifi et des prises électriques. Avant la tombée de la nuit, heureusement il ne pleut plus. Il est temps de partir en quête de notre lit pour la nuit.

Nous arrivons finalement au bord de l’océan. Première fois du séjour que nous voyons une véritable plage.


Juste à côté, il y a un parc avec un combini. Nous décidons de camper dans un petit recoin du parc malgré qu’il y ait encore du passage une fois la nuit tombée. Aucun souci à déclarer sur les deux nuits que nous y avons passés (hormis le vent violent qui secouait la tente le première nuit ^^)

Jour de visite de la ville et de ses très très nombreux temples. En effet, l’âge d’or de la ville correspond à l’expansion du bouddhisme dans le pays, d’où cette concentration incroyable de lieux de culte.

Le temps est propice à la promenade, tant mieux pour nous.

Nous commençons par la visite du symbole de cette ville, le Daibutsu. C’est une statue en bronze du Bouddha Amida mesurant plus de 11m de haut et datant de 1252. C’est un monument qui est normalement pris d’assaut par les touristes mais nous a avons eu la chance, à l’ouverture en semaine, d’être seuls à l’admirer.


Nous avons ensuite entrepris une marche agréable dans les collines afin de nous rendre de l’autre côté de la ville à la découverte des divers lieux de cultes.


Ce sont majoritairement des temples bouddhistes mais il existe quand même quelques sanctuaires shintoïstes. Voici ceux que nous avons visités. Sanctuaires.

Tsurugaoka Hachiman-gu : 1191, dédié à Hachiman le dieu de la guerre.


Zeniarai-benten : 1185, on peut selon la tradition y laver ses pièces ou ses billets dans la source naturelle qui s'y trouve ce qui permettrait de les démultiplier.


Sasuke-inari-jinja :Ce sanctuaire met à l’honneur le renard. Un esprit divin à l'apparence d'un renard aurait rencontré Yoritomo Minamoto en rêve. L'esprit lui conseilla de monter une armée et de s'élever contre le clan Taira. C'est ainsi que Yoritomo mit en place le shogunat de Kamakura et fonda ce temple par la même occasion.


Temples.

Kencho-ji : 1253, le plus ancien temple d’obédience zen du Japon.


Engaku-ji : 1282, d’obédience zen également, construit pour que les moines puissent prier pour les soldats tombés au combat.


Hase-dera : 736, réputé pour abriter une statue à onze têtes de la déesse Kannon.


Tokei-ji : servait de retraites aux femmes, qui après trois années passées auprès des nonnes, pouvaient être déclarées divorcées.


Sugimoto-dera : 734, temple le plus ancien de Kamakura.


Hokoku-ji : 1334, temple zen possédant un joli jardin paysager ainsi qu’une bambouseraie.


Jochi-ji : 1281 ou 1283.


Après cette longue journée autour de la spiritualité, il est de temps de nous reposer dans notre tente-palace afin d’être en forme pour l’autostop de demain.

Voir les photos