Région du Mont Fuji

Région du Mont Fuji

Publié le 15/05/2018

Nous sommes surexcités d’aller enfin voir le fameux Mont Fuji qui culmine quand même à 3776m. C’est un peu l’emblème du Japon et nous rêvions de le voir. 😊

Malheureusement en avril nous ne sommes pas dans la saison officielle d’ascension qui est en été, et il est fortement déconseillé de la tenter en dehors de cette période à cause de la neige et de la glace. Nous pourrons malgré tout apprécier la beauté de la montagne sacrée, si cette dernière ne se cache pas derrière les nuages.

Notre objectif : Nous rendre aux cinq lacs entourant le Mont Fuji et voir son sommet enneigé se refléter dans l’eau.

Nous partons de Mishima, où nous nous sommes fait déposer, qui se situe à une quarantaine de kilomètres du premier lac de la région. Nous décidons de prendre le train pour la première partie du trajet afin de sortir un peu de la ville avant de commencer l’autostop. Direction Gotenba le terminus de la ligne avant de sortir notre carton une nouvelle fois. Il nous reste 18 kilomètres pour atteindre le premier lac et assez rapidement une voiture s’arrête avec à son bord trois jeunes avec qui on a bien rigolé !

Youpi, on entre dans le vif du sujet en arrivant à Yamanakako, le premier lac de notre liste sauf que…catastrophe…la pluie et les nuages sont de la partie. Qui dit nuages épais, dit bye bye la jolie vue sur la Mont Fuji. Heureusement nous avons la chance d’avoir du temps, et donc de pouvoir attendre. Nous sommes lundi, le temps ne se dégage que jeudi…qu’à cela ne tienne hibernons dans une auberge en attendant ! ^^ Voilà comment nous allons finir par passer 6 jours et 6 nuits dans cette magnifique région : 3 jours/3 nuits à se reposer dans une chambre en étant bercés par la pluie et 3 jours/3 nuits à s’émerveiller la journée d’encore mieux rêver la nuit.

Nous nous sommes déplacés à pied mais aussi en autostop avec toujours aussi peu d’attente et des gens rencontrés juste merveilleux.


Yamanakako.
C’est le plus grand lac de la région et celui par lequel nous avons commencé. Le temps n’étant vraiment pas au rendez-vous, nous n’avons pas vraiment pu en profiter, ni voir le Fuji. De plus, nous avons trouvé les berges du lacs un peu trop développées avec pleins de touristes partout. Bref, pas vraiment ce que l’on cherchait en venant dans cette région. Suivant !


Fuji-Yoshida.
Après 3 jours de pluie, enfin le ciel se dégage : on va pouvoir sortir ! Ça commence bien, on aperçoit le mont Fuji au-dessus des toits près de l’auberge. Avant de continuer notre découverte des lacs, nous nous rendons au sanctuaire Arakura Sengen connu pour sa pagode et sa jolie vue. Environ 400 marches à monter afin d’atteindre la pagode mais l’effort en vaut largement la peine (surtout avec nos 16 kg sur le dos). La vue est magnifique et l’atmosphère paisible : on pourrait y rester des heures. Il restait même un cerisier encore en fleur.


Kawaguchiko.
Ce lac est l’un des plus visité car facilement accessible par train contrairement aux trois autres à venir. Du coup forcément il y a du monde. Nous longeons la rive nord en direction du prochain lac. Le temps est clair malgré quelques nuages. Le voilà qui se montre enfin ! On en prend pleins les yeux tout le long de la promenade même si malheureusement nous n’avons pas eu le droit au reflet dans le lac. Peut être pour la prochaine fois. Les paysages sont magnifiques et plus nous marchons plus les gens se font rares : tout ce qu’on voulait ! 😊


Après quelques heures de marche, la fatigue se faisant sentir, nous avons fait du stop jusqu’au lac suivant : on commence à s’habituer. ^^

Saiko.
Retour des nuits sous la tente et des réveils à 5h. Nous avons dormi juste à côté du lac et le temps est nuageux en cette nouvelle journée. Pourtant la vue sur le mont Fuji va s’avérer être plus que sublime. La montagne dégagée, le reflet dans l’eau, les couleurs du soleil qui vient de se lever, tout y est ! Ce lac est magique et en plus on est seuls au monde.


Koyodai.
Nous avons hésité avant de grimper jusqu’au belvédère Koyodai vu les nuages présents, mais nous ne voulions pas rater la vue sur Fuji. Du coup on s’y est aventuré au risque de ne rien voir. 45 min de marche pour arriver au départ de la randonnée puis une quarantaine de minutes en montée également pour arriver au sommet. Heureusement qu’on y est allé, la vue est panoramique : on peut y voir le mont Fuji bien sûr, les alpes japonaises et deux des lacs.


Grotte de glace de Narusawa/Grotte du vent de Fugaku.
Du Koyo-dai nous avons rejoint la route principale pour une petite visite de grotte. Elles ont été formées par des coulées de lave du mont Fuji et l’on peut y voir des piliers de glace. C’était le petit instant où il ne fallait pas être claustrophobe.



Shojiko.
Nouvelle session d’autostop pour rejoindre le Shojiko où nous passons la nuit en bordure de lac toujours pas très loin du konbini. Parce que nous n’en avons pas parlé jusque-là, mais depuis le lac de Kawaguchiko il n’y a aucune superette donc rien à manger ! Heureusement qu’on a des nouilles de secours et notre super réchaud ! 😊 Ce lac est très calme et entouré de pêcheurs. Une nouvelle fois une vue splendide sur le mont Fuji nous attend de bon matin.


Nous ne sommes vraiment pas déçus, bien au contraire, tout ce que nous avons pu voir dans cette région est d’une beauté absolue. Nous longeons le lac jusqu’au point de départ de la marche jusqu’au Panoramadai.

Panoramadai.
1h de montée annoncée : 1h45 de montée réalisée. Ça a été franchement dur, la montée était un peu raide parfois et avec le sac n’en parlons pas. Heureusement la distance était courte et la vue au sommet efface la difficulté


Nous sommes descendus de l’autre côté de la montagne afin de rejoindre le lac suivant. Nous avons suivi pendant toute la randonnée le même trajet que l’ultra trail mt.fuji sur cette portion et croisé un grand nombre de traileurs. 170 kilomètres, 9478km de dénivelé positif en 46 heures maximum. Le belvédère se situe environ au centième kilomètre de leur parcours et malgré tout certains nous parlaient, nous posaient des questions : c’était juste impressionnant.

Motosuko.
Ce lac est célèbre car le mont Fuji au verso des billets de 1000 yens est vu depuis la rive nord de ce dernier. Du coup nous avons de nouveau croisé un peu plus de monde. Nous avons fait le tour du lac qui donne de belles perspectives sur le mont Fuji. Cela fait 3 jours qu’on le voit absolument partout et pourtant on ne s’en lasse pas. Nous avons aussi eu droit à la fameuse vue du billet mais sans le reflet.


On est resté pour admirer le coucher du soleil sur le Mont Fuji. Nous plantons la tente une dernière fois avant de lui dire aurevoir. Prochaine étape : Nagoya !

Voir les photos